Les Pyramides de Gizeh : unique message mondial de la Civilisation antédiluvienne

Pour comprendre dans quelle direction regarder et avoir des réponses, voir là où on a l'impression qu'il n'y a rien, il faut que l'homme moderne change radicalement l'attitude qu'il a par rapport à ce qui l'entoure.

Il faut que l'homme se réhabitue à la nature, au contact avec la terre mère et qu'il se syntonise sur les canaux universels : il doit absolument redécouvrir les sons et les harmonies du créé et de sa divinité intérieure.

Par exemple le Soleil qui brille tous les jours (mais aussi toutes les nuits) pour bons nombres de gens est un artisan, avec d'autres choses exceptionnelles, de la vie sur cette planète. Son battement perpétuel d'explosions nucléaires génératrices de rayons lumineux et calorifères (et aussi de rayons dangereux), ainsi que sa façon intelligente de modifier sa structure atomique, la combinaison des gaz et la continuelle alternance de température, font en sorte que l'homme puisse encore vivre sur cette planète. Mais aussi le "hasard" de la distance qui nous sépare, ni trop élevée, ni trop peu, ont fait en sorte que quelque chose se passe il y a fort longtemps. Les anciens peuples connaissaient ces mystères.

3bede258.jpg

La Lune, notre compagne nocturne, exerce sur la terre une force d'attraction invisible mais aussi évidente, qu'en collaboration avec le Soleil, elle soulève les marées, influence l'humeur des gens, règle le climat (sans elle nous serions dans un éternel hiver arctique), les naissances et les cycles de reproduction non seulement des humains mais de beaucoup d'espèces vivantes. Et les anciens peuples connaissaient ces lois au point d'ériger des temples qui célébraient la lune et le soleil. Mais ils furent appelés païens car ils étaient des adorateurs d'un Dieu-matériel et non d'un Dieu-spirituel.

La nature dans laquelle nous nous sommes insérés vit d'énergies productrices de vie et elle possède son cours vital, tout comme l'homme. La terre renferme des énergies dans son noyau incandescent jusque dans les volcans, démontrant ainsi, sans l'intervention de l'homme, toute sa puissance.

La pluie, le vent, la neige, le feu, les ouragans, les tempêtes marines, les tempêtes, les animaux, les étoiles, vivent en intégration l'un avec l'autre sur ce manège d'interférence d'énergies qui se balancent et s'assistent solidement.

52318dea.gif

Si quelque chose de désagréable survient c'est parce que quelque chose doit naître des cendres de cette catastrophe. Voilà ce qu'est la nature et ainsi est Dieu - directeur universel - qui l'a structurée : seul les effets se voyent mais la cause est le plus souvent invisible. C'est ici que devrait se trouver l'intelligence de l'homme. Et les peuples anciens savaient tout cela et bien d'autres choses encore, ils vivaient et mouraient en sachant qu'ils ne pouvaient pas dominer ces éléments mais seulement y céder en s'intégrant à ces derniers.

Aujourd'hui, l'homme a volontairement décidé de s'éloigner de la nature, du soleil, de la lune, des étoiles ; il a décidé d'adorer d'autre divinité qui satisfont seulement son caractère cruel en s'appliquant à créer la richesse matérielle de certains et la pauvreté d'autres.

Comment l'homme pourrait-il voir l'endroit où réside celui qui a créé ce système d'interférence s'il a volontairement décidé de couper son lien avec les rythmes de la nature ?

Je m'explique mieux : que représente le soleil aujourd'hui pour la majeure partie de l'humanité ? Seulement la source de lumière et de chaleur pour les vacances d'été et rien de plus. Et la lune ? Sans doute rien. Et la nature que nous polluons sans aucun égard ? S'il pleut on se plaint et nous ne connaissons plus le miracle de la pluie ; s'il ne pleut pas on se plaint aussi ; s'il neige cela sert uniquement pour aller skier ; s'il y a un orage nous jurons ; s'il y a du vent pareil. Mais si nous utilisons la voiture qui pollue, si nous devenons des killers écologiques, ou si pire nous ne faisons rien pour la défendre, notre planète n'importe à personne. Aujourd'hui, les seules choses qui comptent sont le poste que l'on occupe dans l'échelle du succès professionnel, combien on gagne, quel pouvoir on détient et à quoi on sert.

ordinateur-marteau-00fa000000805431.jpg

Nous rendons nous compte que tout ce qui nous appartient et dont nous sommes les créatures est techniquement sans aucun lien avec notre façon de vivre ? Nous n'avons plus les moyens pour pouvoir nous syntoniser avec les canaux de l'univers naturel dont fut un temps nous étions d'excellent artisans et dont nous étions bien conscients.

En retournant dans le passé il est vrai que l'homme idolâtrait des divinités païennes - chose qui aujourd'hui peut nous paraître étrange - mais peut-être, sans le savoir, l'homme du passé était plus proche du directeur de la création. Il se respectait lui-même ainsi que la nature, le soleil, la lune, et tout ce qui contribuait à sa survie et, en se reflétant dans le créé, il espérait trouver des réponses à son existence terrestre.

viracocha.gif

Puis au fil du temps, il a perdu une grande partie de ses meilleures qualités : en particulier celle d'interagir avec la nature qui l'entoure, avec l'univers et avec son âme. Sur son chemin l'homme a toujours cherché à comprendre quelle était sa véritable nature, la raison de sa création, d'où il vient et principalement à quoi est-il destiné. Mais sa plus grande aspiration a été et est toujours de connaître la nature de Dieu. Malgré cette grande et somme toute légitime aspiration nous vivons tous aujourd'hui encore sans comprendre pleinement le monde et l'univers, sans comprendre quel est le mécanisme qui engendre la lumière du soleil, de quoi dépend la gravité qui nous lie à la terre en absence de laquelle nous serions catapultés dans l'espace par son mouvement de rotation, ou encore quelle est notre composition atomique.

soleil-bleu.jpg

Bien peu d'entre nous se posent ces questions et ceux qui en ont les réponses sont encore moins nombreux. Depuis que l'homme a abandonné la route de la sagesse pour suivre la route du savoir il a perdu de nombreuses réponses et il se pose beaucoup moins de questions.

Il a créé une nouvelle civilisation : celle de la technologie. C'est bien ça, nous sommes devenues des êtres technologiques. Nous avons substitué à nos manques sensoriels la technologie, qui trompe l'esprit et pourvoit à nos exigences en atrophiant les sens et en créant un nouveau binôme très significatif, l'homme-machine, en substitution au binôme primordial et parfait, homme-nature. Avec cette réflexion, je ne veux pas dire que la technologie soit la cause du Moyen- Âge culturel que nous vivons aujourd'hui, je dis seulement au contraire que l'abus et la mauvaise utilisation de la technologie ont affaiblis les esprits.

C'est justement ce fait qui est significatif dans la reconstruction des évènements auxquels je ferai référence.

illo-0760-p.jpg

L'objectif est de tenter de démontrer, en utilisant les mythes et les légendes les plus émouvantes, l'existence du déluge universel et du contact de l'homme avec les peuples des étoiles. Et les trois pyramides de Gizeh représente un phare cosmique pour l'humanité ; ce sont seulement des miroirs pour l'âme qui, avec le modèle de la simplicité, ont transféré et transférerons nouvelles, émotions, jusqu'à ce que le peuple pré-diluvien - qui habite aujourd'hui dans les étoiles - reviendra contacter l'homme désormais mature pour la renaissance d'une nouvelle espèce humaine "DIVINE".

Le mythe ou la légende ne représentent pas seulement et uniquement un récit fantastique ou la voie populaire d'une ethnie, mais souvent les évènements qui cachent dans leur matrice la plus significative des vérités absolues. De nombreux chercheurs ont tenté de définir la valeur du mythe trouvant ainsi de dures critiques dans le domaine scientifique. Bronislaw Malinowsky l'a défini ainsi : "le mythe n'est pas seulement une histoire racontée et transmise, mais une réalité vécue ; ce n'est pas une invention comme pourrait l'être un romain, mais c'est une réalité vivante que l'on pense accomplie en des temps primordiaux de manière à influencer le monde et les destins humains".

al-maasai-warrior1-jpg.jpg

Dans la mythologie la plus ancienne on peut trouver des indications très claires et intéressantes sur l'origine du déluge. J'ai la conviction profonde que le déluge a existé comme un fait tragique, causé peut-être par un planétoïde entré en contact avec la terre, peut-être par la fonte des glaces, peut-être par des pluies abondantes, mais qui de toute manière a bouleversé la vie d'une civilisation supérieure préexistante.

En examinant certains récits mythologique non pas avec les yeux de la présomption et l'attitude de celui qui doit sourire à chaque chose inexplicable avec les moyens scientifiques, mais avec l'utilisation de l'imagination - moteur du vivre sublime - on trouve de nombreux compte rendu des anciens peuples sur le déluge.

"... Et le Seigneur se repentit d'avoir mis l'homme sur la terre et son coeur devint douloureux et il dit : j'exterminerai de la terre l'homme que j'ai créé car dans son coeur il ne conçoit que la cruauté. Je lui enverrai le déluge pour 40 jours et 40 nuits. Seul un homme juste à mes yeux se sauvera sur son arche : Noé".

Auprès des Pawnee - les habitants des grandes prairies - le récit sur le déluge est constant : "... les anciens racontent que le peuple des géants périt dans une terrible inondation : la pluie tomba du ciel pendant des jours et des jours et les grandes-eaux du nord-ouest recouvrirent la terre tuant ce peuple fantastique. Après ce déluge Tirawa, notre père, posa un vieux buffle au nord-ouest pour maintenir les eaux afin qu'elles n'inondent plus la terre".

14b.gif

Dans un mythe aztèques on nous dit que : "... Cinq furent les âges de la terre... . Dans le quatrième âge dit du soleil d'eau les êtres humains se transformèrent en libellules et poissons. Cet âge aussi se termina avec un grand déluge et seul les animaux qui respiraient dans l'eau se sauvèrent ainsi que deux êtres humains : Tata et Nena". Et encore "... Viracocha sauva du déluge deux humains géants qui engendrèrent de nombreux êtres" nous disent les Incas.

Dans la tradition sumérienne en revanche le déluge a été transmis ainsi : "... Les quatre divinités An, Enlil, Ninuhursage, Enki créèrent l'humanité. D'abord les Dieux furent complaisants mais avec l'augmentation de la population humaine et l'accroissement des villes Enlil s'irrita à cause du bruit qu'elles produisaient. Exaspéré il convint ses paires de balayer l'humanité avec un grand Déluge, sauvant un unique exemplaire Utnapishistin (le Noé sumérien)".

pacal-02.gif

Dans la Grèce antique en revanche le déluge se pose comme une volonté précise des Dieux pour recomposer le rapport avec les humains devenu désormais insoutenable.

"Prométhée connaissant à l'avance la décision des dieux de punir l'homme de façon exemplaire avec le déluge, avertit son fils Deucalion qui régnait sur la ville de Phthie. Ce dernier fit construire durement une arche, la dotant des victuailles nécessaire pour la survie et il s'embarqua avec sa femme Pyrrha et tout deux de cette façon se sauvèrent de la catastrophe".

enlil.gif

En Océanie on parle d'un oiseau qui erra longtemps sur la mer avant de trouver quelque chose pour se poser , jusqu'à ce qu'à force d'errer il trouva une plante qui plut au Seigneur du ciel.

Mais des récits analogues se trouvent également dans la mythologie africaine des Maasai sur la destruction de l'Atlantide, du mythique continent de Lémurie et de Mu.

Dans la recherche du déluge et de l'éventuel contact de la civilisation pré-diluvienne avec les peuples des étoiles, il faut s'arrêter sur certains passages de l'histoire de la genèse de l'homme contenue dans les traditions littéraires et orales qui sont significatifs et même éloquents.

  • Parmi les indiens Pawnee des prairies le grand père et Dieu créateur des dieux du ciel est appelé TIRAWA ;
  • Parmi les Mayas le grand père est Tepeu Gucumatz, qui a engendré les dieux Huracan, Cakulha Hrakan, Chipulha et Raxa Cakulha ;
  • Auprès du peuple Aztèque le dieu créateur est appelé Quetzalcoatl ;
  • Chez les Incas le dieu créateur - ressemblant aux autres créateurs - est Viracocha ;
  • Parmi les sumériens les dieux créateurs provenant - selon Zecharia Sitchin - de la planète Nibiru - sont Enki et Enlil.
  • En Océanie le dieu créateur à la tête de quatre créateurs qui s'est introduit dans le Panthéon se nomme Tagaloa et il ressemble à un oiseau.
  • Auprès du peuple africain des Maasai, les dieux créateurs qui se damnent tant pour l'humanité sont appelés dieu rouge et noir, ils habitent en dehors de la terre et se font la guerre pour la domination de l'espèce humaine.

A présent il ne reste plus qu'à imaginer ce qu'il a pu arriver à cet homme pré-diluvien, comment pouvait-il appréhender ce destin tragique et comment pouvait-il transmettre ses acquis à l'espèce humaine post-diluvienne.

Durant l'antiquité l'homme, peut-être, a érigé ses monuments pour ces divinités qui ont visité la planète, mais qui après ont disparu le laissant dans la solitude la plus totale. Pire il semblerait que ces divinités n'aient en réalité que servi leurs propres intérêts (un peu comme cela arrive maintenant avec ce qu'on pense être des personnes biens, mais qui au fond accomplissent les pires atrocités).

olm.jpg

L'homme qui a accueilli ces êtres des étoiles comme des anges et amis - à mon avis - était un homme parfait d'un point de vue sensoriel, syntoniser avec la nature cosmique de la vie, doté de capacités d'interaction innées avec toutes les différentes expressions que la vie a pris au cours des millénaires, aliens y compris.

Les pouvoirs intrinsèques auxquels je me réfère sont ceux que l'on nomme communément aujourd'hui comme paranormaux qui sont pourtant seulement l'héritage anthropologique de cet homme désormais fini.

Cet homme - pour moi - était simplement un chaman. Il habitait toute la planète comme race racine du quatrième âge de la terre dominant les force en parfaite harmonie avec le créé et avec Dieu, avec la conscience de recouvrir un rôle important dans l'équilibre des forces cosmiques planétaires dont il fait lui-même partie.

rupi8744naturebeautynaturepptpowerpoint11888.jpg

Mais cet homme, partie intégrante d'une divinité et d'une essence de pensée créatrice, se fit duper (blanc-noir, lumière-obscurité, bien-mal, etc.) par ceux qui de l'aspect angélique vinrent sur terre pour confier aux sages humains un message fondamental : la terre et votre espèce sera détruite par une catastrophe cosmique !

Sur la poussée de l'amour pour leur descendance, qui aurait du tout recommencer avec les efforts et les moyens primitifs de la nouvelle civilisation, ils se fièrent aux amis de l'espace qui connaissaient la solution pour échapper à la catastrophe planétaire en les amenant sur leur planète. Mais en échange de quoi ? Car oui, malheureusement il y avait profit. Les aliens enseignèrent aux terrestres comment construire les pyramides et leur rôle précis, en échange ils voulaient s'emparer avec la tromperie de leur pureté, de l'âme (perdue). Les aliens voulaient devenir des hommes et ils n'y parvenaient pas, mais l'homme construisit avec leur aide le projet des pyramides comme message cosmique qui muet durant des millénaires révèlerait à l'humanité qui aurait échappé au déluge la date de leur départ et l'endroit vers lequel ils étaient partis. Non seulement, ils ont trouvé la façon la plus simple pour construire un objet technologique qui, n'ayant pas de clé d'accès, ne sera jamais détruit et qui au cours de l'histoire de l'humanité révélait de ses pierres indestructibles la vérité sur l'origine et sur la nature de l'homme.

copia-de-enki.jpg

De grands ordinateurs de pierre dans lequel garder le message pour l'éternité et que personne jamais ne pourra détruire, construit par un peuple sage, gardien du plus important des secrets de l'humanité.

"Nous sommes tous né dans les étoiles et dans les étoiles nous retournerons. Quand nous aurons compris que la pyramide est notre âme et que c'est d'elle que nous puiserons la force pour voir là où nous ne voyons pas car c'est trop simple, nous percevrons la voie de l'univers, nous aurons touché les étoiles du doigt, nous aurons mangé l'énergie cosmique dont nous sommes faits, nous aurons reconquis la vérité et il n'y aura plus de pyramide pour garder les messages mais nous serons à nouveau là pour peupler le nouveau monde que Dieu a créé pour tous, sans plus de tromperie ou de faux dieux, alors nous comprendrons que Dieu est avec nous parce que nous sommes une partie de Dieu et qu'il ne nous a jamais abandonné."

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site