Les extraterrestres du passé?

En 1997, en lisant la revue "Archeo", je fut attirée par la photo que vous voyez ci-dessous. Pourquoi ? Avant tout je voudrais vous décrire l'histoire de ces pièces.

Statue

"En 1997, à la Arthur M. Sackler Gallery de Washington, fut mise en scène l'exposition "Archeologie sur les rives du Jourdain", organisée par Ann Gunter et centrée sur un groupe de 5 sculpture découverte en 1986 sur le site préhistorique de Ain Ghazal, près de Amman (7000 - 6500 a.C. environ), capitale de la Jordanie. L'année qui suivit la découverte, le Conservation Analytical Laboratory de la Smithsonnian Institution entrepris l'étude et la conservation de ces interessantes sculpture, prêtée à l'institution américaine par le Département d'Antiquité de la Jordanie.

Les statues, jamais plubliée ou exposée auparavant, furent découvertes par hasard durant la construction d'une route et enlevée, avec le bloc de terrain qui les contenait, pour être reconstruites et étudiée en laboratoire.

Datées entre 7000 et 6500 a.C. environ, elles sont parmis les plus vieilles statues anthropomorphe découverte dans le Proche-Orient, mais leur fonction exacte n'est pas encore claire, ni ce qu'elle représente. En particulier un buste à deux têtes qui pourrait être la représentation d'une divinité vénérée par la communauté d'agriculteurs locale.

Les sculpture, modelée à la main en plâtre obtenu par du calcaire local et parachevées avec des ustensiles en pierre, bois et os, sont accompagnées dnas l'exposition par trois visages "humains" en plâtre modelé sur le crâne de défunts. Une telle pratique - attestée sur les sites de la Jordanie, de l'Israël et de Syrie - prévoyait de quelques temps après l'enterrement du cadavre, le deterrement des restes osseux et la traitement des crâne qui étaient décorés à des fins rituelles ; on en obtenait des calques totaux ou partiels, ojets de vénérations dans le cadre des croyances religieuses centrées sur le culte des Ancêtres" (Tiré de ARCHEO de février 1997, article de Filippo Salviati).

Les visages que vous voyez photographiés ci-dessous, sont ceux à peine décrits par Salviati. A première vue ils ne disent rien de particulier, mais exactement deux ans plus tard, je dus changer d'avis.

Les masques

Ce fut durant un documentaire télévisuel sur le Cas Roswell que mon attention fut captée par le photographie d'un des présumés aliens accidentés. J'étais convaincu d'avoir déjà vu un visage similaire, et ainsi j'allais farfouiller dans le matériel recueilli pêle-mêle dans ma bibloithèque. J'ai retrouvé la revue archéologique citée ci-dessus et je me souvint des photos publiée. J'étais plus que jamais convaincu que ces visages d'origines et d'époques apparemment différentes se ressemblait.

Extraterrestre de Roswell

J'ai voulu écrire un article à ce propos mais les mots tardaient à venir et le discours me semblait creux. Puis devant choisir les immages pour l'article, j'ai voulu tenter avec Corel draw 8 une sorte de superposition des deux images. J'eu même la chance de les trouver parfaitement proportionnées l'une par rapport à l'autre, bien que celle en noir et blanc eut été prise avec un angle focal légèrement différent. J'ai découper dans un cadre le calque centrale et je le mis à côté de l'alien présumé :

Double photo

Effectivement, on ne peut pas nier une similitude dans les traits physiques des deux sujets.

Mais préparez vous à voir le résultat final de la simple (sans trucages) superposition de la première image à la seconde ...

superposition

Le masque de plâtre s'adapte à la perfection au visage de l'alien de Roswell ! Que peut signifier une pareille coincidence ? Avais-je découvert quelque chose ? Je n'ose pas me prononcer même aujourd'hui pour une quelconque forme d'honnêteté intellectuelle.

Mais voyons d'analyser les détails de la superposition.

Le seul aspect discordant, concerne la partie supérieure du masque en plâtre, qui présente une sorte de chevelure ou de couvre-chef. Mais si nous observons attentivement l'arcade sourcillères droite de l'alien (de couleur gris plus foncé), nous nous rendons compte qu'en seuivant la ligne inférieur du "couvre-chef" et en la poursuivant jusqu'au côté opposé manquant, cette dernière est pour ainsi dire complétée.

Tout le reste semble concorder à la perfection : les ligne du visage, les yeux, le nez, la bouche et le menton. En outre, la partie du masque endommagée à droite de la photo, est remplie par la joue du visage alien, gardant ainsi inaltérée les proportions générales du visage.

J'ai tenté de faire le négatif de la superposition :

négatif

Après quoi, j'ai voulu éliminer les défauts visuels dérivant du la couleur, et j'ai égalisé les deux images sur le blanc et noir, exécutant par après à nouveau le négatif. Si dans la première superposition les deux images concordaient, à présent je pouvais affirmer que à partir de ce que je voyais les deux images représentaient la même typologie morphologique.

Blanc et noir + négatif

Mais alors, que signifie tout ceci ? C'est une découverte ou une redécouverte? Selon certains mythes, notamment ceux de la tribu africain des Dogons, aux alentours de 7000 a.C., une races aliens vint sur la Terra et amena aux hommes encore primitifs les concepts de la sciences cosmique. Ils s'arrêtèrent sur la Terre pendant quelques siècles. Avant de partir il jurèrent qu'un jour ils reviendraient et s'établiraient parmi nous. Les Egyptiens croyaient qu'anciennement c'étaient les dieux qui régnaient sur la terre du Nil pendant des millénaires, avant de mettre dans les mains du pharaon le pouvoir politique et aux prêtres celui des facultés scientifiques. Selon Robert Temple, auteur du "mystère de Sirius", ils reviendront quand nous aurons su cueillir la signification des innombrables traces qu'ils ont disséminé sur notre planète, signe que l'archéologie officielle continue de détérrer, mais qu'elle ne sait pas interpréter.

Les aliens de Roswell sont-ils nos Ancêtres ? Quelqu'un se posera la question et se disant ce n'est pas possible la photo a du être truquée pour ressembler aux calques. Je réponds tout de suite. Aucune forme de contamination des artéfacts n'est possible, par le simple fait que la photo de l'alien circule depuis les années 50, et que les statues et les calques remontant à 7000-6500 a.C. ont été découverte que dans les années 80.

Je pense que cet article ne manquera pas de soulevé une polémique mais mon but est aussi d'ouvrir des questions. La philosophie est être sceptique mais chercher toutes les preuves pour être contraints à croire ...

Bien, nous sommes peut-être devant une autre preuve....

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site