L'exode d'Israel

Tous le monde connais, mais sommairement l'histoire de l'exode des hébreux de l'Egypte, Moïse en opposition avec le pharaon abandone la terre du Nil à la recherche de cette Terre promise qui rappelle les mythes nordiques même s'ils sont décidément loins. En réalité, de nombreuses questions naissent de la lecture de l'exode et nous chercherons à en examiner quelques-unes. Durant le voyage, sur le mont Sinaï, il reçoit les tables de la lois. L'emplacement exacte de cette montagne est encore incertain, mais si le lieu est incertain son etymologie elle est bien certaine. En effet le mot Sinaï provient de l'Akkadien Sin, mot qui indiquait dans l'ancienne Mésopotamie au troisième millénaire avant Jésus-Christ le Dieu Lune, et voilà que, on découvre comme par magie que la montagne sur laquelle le dieu de Moïse a donné les 10 commandements était un mont déjà sacré par le passé et consacré au CULTE LUNAIRE. De récentes fouilles archéologiques ont mis à jour sur Har Krakom (la montagne que l'on pense être le Sinaï biblique), divers sanctuaires paléolithique (20 000- 25 000 ans) constitués de stèles qui rappellent les dolmens de l'ancienne europe dédié au culte Lunaro-terrestre.

C'est justement en ces lieux que l'on peut facilement identifier le passage du peuple hébreux. Sur les roches de cette zones se trouvent des graffitis qui représentent les "tables de la lois", "la verge d'Aaron", "le serpent de Moïse" ou un des plus anciens noms de la divinité : YAW-RAD, le "descendant". Dans les première représentation datant de - 4000 dieu est représenté avec une tête taurine, animale lié au culte lunaire étant donné l'analogie des cornes avec la demi-lunes célestes, et puis par après symbole des cultes arboricoles et agricoles comme Adonis, Dyonisos, Osiris Attos et bien d'autres. Une autre chose qui laisse très perplexes de nombreux scientifique est l'inscription "El et sa conjointe Asherah". Il semblerait ainsi que dieu n'était pas seul mais qu'il avait une compagne, ou du moins cela laisserait penser à un culte unique mais basé sur la dualité du principe homme-femme. Nous savons, en outre, qu'en langue sémite dieu était appelé El, terme duquel proviennent une série de mot composé comme BET-EL, la maison de dieu. En vérité la terme le plus employé est Elohim, et de plus la génèse dit "Bereshit bara Elohim".

Et bien Elohim, en hébreux est masculins pluriel, à la différence de Eloha qui est la forme singulière. Ainsi la réelle traduction ne serait pas celle introduite par les pères de l'Église "au nom de dieu", mais "au nom des dieux"... avec un bouleversement flagrant du message. En revenant à Yaw-Rad, il pourrait ainsi représenter la divinité masculine, le principe solaire qui "descend" sur le féminin, Asherah, leprincipe terrestre pour la rendre fertile et engendre les choses de la création.

Retournons à l'exode, Moïse se trouve sur le Sina¨et il reçoit de dieu les table de la loi, elles devront être conservée dans une arche :

Dieu dit :

"Ils me feront un sanctuaire et j'habiterai parmis eux. Vous exécuterez chaque chose selon mon exemple, selon le modèle de ma Demeure et le modèle de tout son ameublement. Ils feront donc une arche de bois d'acacia : elle aura deux coudes et demi de long, un coude et demi de large, un coude et demi de haut. Tu la revêtras d'or pur : dedans et dehors tu le revêtras et tu feras tout autour un bord en or. Tu fondras pour elles quattre anneaux d'or et tu les fixeras à chacun de ses quattre pieds : deux anneaux d'un côté et deux anneaux de l'autre. Tu feras des barres de bois d'accia et tu les couvriras d'or. Tu introduiras les barres dans les anneaux sur les deux côtés de l'arche : elles ne seront pas retirées. Dans l'arche tu déposeras le Témoignage que je te donnerai. Tu feras le couvercle, ou ce qui est nécessaire, d'or pur ; il aura deux coudes et demi de long et un coude et demi de large. Tu feras deux chérubins d'or ; tu les feras travaillés au marteu sur les deux extrémités du couvercle. Tu feras un chérubin d'un côté et un autre de l'autre côté. Vous ferez les cherubins d'une seule pièce avec le couvercle aux extrémités. Les chérubins auront les deux ailes étendues vers le haut, protégant de leur ailes le couvercle ; ils seront tournés l'un vers l'autre et les visages des chérubins seront tournés vers le couvercle. Tu poseras le couvercle sur la partie supérieure de l'arche et tu placeras dans l'arche le Témoignage que je te donnerai. Je te donnerai rendez-vous justement en ce lieu : je parlerai avec toi du haut du couvercle, au milieu des deux chérubons qui seront sur l'arche du Témoignage, je te donnerai mes ordres en ce qui concerne les Israelites."

(Exode 25 : 8-22)

Maintenant on se pose la question : qu'est-ce que cette LOI ? Durant la création dieu ha dit : "j'ai tout fait avec poids et mesure". En plus de la loi, cependant, il faut disposer de la mesure, le Diapason plus petit ou plus grand ne donnepas le la, c'est ainsi qu'avec les tables la mesure fut donné, la Verge d'Aaron et aussi une unité de poids, donc dans l'arche fut déposé un vase avec la manne envoyée de Dieu :

"Prends une urne, mets-y un omer de manne et mets cette urne devant l'éternel afin qu'elle soit conservée de génération en génération, à présent l'omer est le dixièe de l'epha".

Nous avons ainsi la loi, la mesure, le poids :

Loi Mesure Poids

Moïse  Aron  Mriam

La "loi" de Dieu, ainsi loin d'être une série de préceptes moraux, ne serait autre en réalité que les lois de l'univers, divine proportion selon lesquelle, en des points spécifiques, les temples construits ne sont autres que des accumulateurs d'énergie ou "antennes" pour la transmission, actionnées par les "mots de puissance" et liées à ces courants telluriques qui traversent la planète et permettent à l'homme la réunion avec le divin.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site