Le continent Mu

Le colonel anglais, James Churchward, établi en Inde vers 1870, durant une période de grande famine, se trouvait près d'un temple pour apporter de l'aide au prêtre le plus important. Churchward se lia d'amitié avec le prêtre, découvrant que tout deux avait une grande passion pour l'archéologie.

james-churchward.jpg

Un jour le colonel britannique se trouvait dans le temple occupé à déchiffrer une inscription. Le prêtre, après l'avoir vu si appliqué dans cette tâche, aida Churchward à traduire ce qui était écrit sur le mur du temple, lui révélant également qu'il s'agissait d'une langue extrêmement antique.

Le prêtre en outre lui fit savoir que à l'intérieur du temple il y avait des tablette écrite dans la même langue que celle parlée sur la terre des origines du genre humain, le continent Mu.

Ces tablettes avaient été retrouvées dans une des septs villes sacrées de l'Inde (Rishi) et elles appartenaient à une collection beaucoup plus vaste.

mu-logo-2362a2-197b33c.jpg

Le prêtre dit à Churchward que les tablettes étaient sacrées car elles avaient été écrite dans une langue obscure et riche de significations ésotériques par les Frères Sacrés, dits Naacal, venu de la mère patrie en Asie sud-orientale pour amener les saintes écritures, les sciences et la religion. Le tablettes en question seraient vieilles de milliers d'années et auraient été écrites, selon le prêtre, en Birmanie ou même sur le continent Mu.

Malheureusement la sacralité et l'importance de ces tablettes étaient telles qu'il était interdit de retirer leur étui. Toutefois un soir Churchward découvrit que son ami prêtre avait pris deux tablettes et il se rendit tout de suite compte qu'elles étaient faite d'argile cuite au soleil et qu'elles étaient poussiéreuse. Finalement Churchward et le prêtre décidèrent d'examiner toutes les tablettes et ils les traduisirent intégralement. Ils découvrirent que les tablettes parlaient de la création du monde et de l'homme, qui était apparu pour la première fois sur le continent Mu. Churchward, une fois comprise l'importance de sa découverte, commença à voyager en Inde, puis en Birmanie et enfin de par le monde à la recherche d'autres tablettes.

Très importantes pour les recherches de Churchward furent les découvertes de William Niven au Mexique. Niven, en effet, découvrit des villes ensevelies vieilles de dizaines de milliers d'années, détruites par d'immenses cataclysme volcanique. Tout cela, selon Churchward, aurait démontré l'existence de civilisations "préhistoriques" avancées, comme Mu. De plus, Niven, durant ses fouilles trouva 2600 tablettes qui faisaient références à Mu, permettant à Churchward d'augmenter ses propres connaissances sur le continent perdu.

images.jpg

Churchward, après de nombreux voyages et recherches, parvint à tracer une histoire de Mu que je vous présente ci-dessous :

Le continent Mu, situé dans l'océan Pacifique, était un vaste territoire ondulé qui avait comme frontière septentrionale les îles Hawaii et comme frontière méridionale une ligne imaginaire tracée entre l'île de Pâques et les Fidjii. D'est en ouest elle mesurait 8000 km et verticalement 5000 km.

mumu.jpg

Mu était riche de végétation tropicale, fleuve, lacs et grands animaux. C'était une sorte de grand jardin d'Eden. Le continent était habité par 64 millions d'habitants, divisés en 10 tribus ou lignées et gouvernés par un roi unique (qui avait des pouvoirs tant spirituels que temporels), nommé Ra-Mu. Le règne de ce monarque fut appelé "empire du Soleil". La religion suivie sur Mu était unique pour tous ses habitants : ils adoraients une divinité qui était indiquée avec le nom fictif de "Ra le Soleil", car ses habitants n'en prononçaient jamais le véritable nom.

Les habitants de Mu croyaient en l'immortalité de l'âme et de son futur retour auprès de Dieu. Sur le continent Mu il n'y avait jamais eu de violence et on vivait dans le bien-être et la prospérité. Mu, peuplée de différentes races, était dominée par la race blanche ; les autres n'avaient pas de positions politiques significatives. La navigation était une des activités prépondérantes des "muani", toutefois ces derniers étaient aussi d'excellents architectes et sculpteurs. Le matériau principal utilisé pour ces arts était la pierre. Mu était divisé en trois grandes zones et avait 7 villes principales.

De Mu partirent des navires qui en parcourant le monde entier apportèrent science, religion et commerce. Mu fonda différentes colonies dont l'empire colonial de Mayax en Amérique, l'empire Uighur dans l'Asie centrale et dans l'est Européen et le règne des Nagas en Asie méridionale. Selon les traditions des habitants de Mu, la terre existait déjà il y a 50.000 ans, et l'homme fit son apparition sur ce continent.

aux-temps-du-continent-mu.jpg

Au moment de l'apogée de son développement pour les habitants de Mu, la partie méridionale du continent fut bouleversée par des catastrophe volcanique et des raz-de-marée. Après cette période d'instabilité géologique, la vie sur Mu repris et les villes et les temples furent reconstruits. Toutefois, quans la catastrophe précedente semblait oubliée, le continent Mu, il y a environ 13.000 ans (peu de temps après le même sort fut réservé à l'Atlantide), fut détruit définitivement, sombrant dans les flots. L'engloutissement causa un immense raz-de-marée qui bouleversa toute la planète. Peu survécurent à la tragédie, qui se sauvèrent sur les actuelle îles du Pacifique, dernier vestiges du continent Mu. Les survivants devinrent vite barbares, créant seulement des mythes et des légendes sur leur passé glorieux.

Churchward, avec l'aide des tablettes et d'autres sources (dont le Manuscrit troien, le Codex cortesianus, le Manuscrit de Lhasa, les inscription du temple d'Uxmal dans le Yucatàn, les inscriptions du temple de Xochicalo à 96 km au sud-ouest de la Ville de Mexico, le Ramayana etc...) traduite de façon très particulière (je fais référence ici particulièrement aux sources classiques), non seulement a révélé au monde l'ancienne histoire du continent Mu et de l'origine de l'homme et de la terre, mais il a aussi constitué une science géologique alternative à la traditionnelle en se basant sur les connaissances millénaires que les habitants de Mu avaient accumulées en la matière.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site