Etrusques : le mystère de Montovolo

Les Apennins Superstar, ou comment Montovolo a depuis un certain temps conquis les Etats-Unis grâce à la théorie du Professeur Baccolini, professeur de Chimie Industriel pour la faculté homonyme de l'Université de Bologne et archéologue passionné.

montovolo4.jpg

C'est ainsi que l'intérêt d'un metteur en scène a fait en sorte que Montovolo, site de l'Apennin Tosco-Emilien soit devenu le sujet d'un documentaire diffusé d'abord dans le Coloradi, puis au Canada et destiné à continuer son "voyage" dans de nombreux autres états pour l'intérêt suscité. Du moins c'est ce que dit le Professeur Baccolini.

montovolo1.gif

Le documentaire intitulé "Stones and Secrets : Mysteries of Lost Etruria" est distribué par Canamedia - nous dit Baccolini - "il parcourt la recherche iconologique que j'ai réalisé, recherche qui m'a amené à identifier à Montovolo un ancien centre oraculaire étrusques et peut-être un centre de la culture étrusque du VI-Ve siècle a.C. et aussi à comprendre probablemet la signification intrigante du dessin ovale de Michel-Ange sur la place du Capitole ; c'est un voyage dans l'espace et le temps qui part de Montovolo, avec des images du monts prises depuis la Carbona et Riola di Vergato et par après, prise de la lunette du Sanctuaire du sommet de la montagne, avec mes explications en arrière dans le temps avec des montages d'image de Delphes, Delos et la Tombe de Touthmosis III en Egypte où l'on retrouve les mêmes symboles incisé sur la même lunette. Suivent, les images de l'intérieur de l'église de Montovolo, avec une attention particulière à la crypte avec ses merveilleux chapiteaux qui reprennent, dans les dessins sculptés, les symoles de la lunette en plus d'un splendide griffon. Sur les flancs de Montovolo la bourgade de Scola a été amplement filmée aussi, avec ses tours et ses icônes." Pour poursuivre la panoramique qui illustre la théorie du Professeur, de Montovolo on part à Volterra, à Perugia et dans les alentours pour retrouver d'autres pierres ovales, puis à Orvieto (Nécrople du Crucifix), avec des amples prise de vues de toute la splendide nécropole et arrêtant les prises ponctuellement sur les pierres ovales restées sur place et en les comparant avec des photos de 1925, retrouvée par Baccolini. sur ces photos on remarque que ces pierres ovales, étaient présentes, sur chaque tombe. dernière étape du documentaire, Rome, pour filmer la place du capitole avec explication du Professeur de la signification du dessin oval de Michel-Ange, explication qui a remporté un franc succès même de la part d'experts en architecture. Le dessin représenterait dans le plan le même symbolisme que l'on retrouve dans la pierre-ombilique (omphalos) de Delphes, cela représenterait donc l'ombilique de Rome. Demandons à notre interlocuteur une procédure des ses recherches, conduites silencieusement pendant longtemps, des recherches qui une fois révélées lors de différentes conférences, ont eu une grand dans le monde archéologique et pas uniquement dans l'archéologie italienne.

montovolo-crypte.jpg

Voici ce qui ressort de mon entretien avec le Professeur Graziano Baccolini.

Ma recherche menée sur les symboles retrouvés sur la lunette de l'église de Montovolo après de nombreux recoupements et rattachements objectifs à d'autres sites de l'Antiquité, dont certains me paraissent irréfutables, m'ont fait comprendre que Montovolo a été un ancien centre oraculaire Etrusque, avec de nombreuses ressemblances avec Delphes. Ma recherche a commencé en 1999, en obserant les symboles reproduits sur la lunette du portail du Sanctuaire de Montovolo, c'est-à-dire deux colombes, une croix inscrite dans un cercle, et deux fleurs, ressemblantes à des lys, sur les côtés.

montovolo3.gif

Ces mêmes symboles, je les avais retrouvés comme iconographie typique des anciens centres oraculaires comme Delphes, Delos, Dodone, en Grèce, mais aussi d'autres en Egypte ou en Asie Mineure.

montovolo2.gif

En effet chaque centre oraculaire, pour se distinguer des autres lieux religieux, utilisait ce symbolisme, en plus d'avoir une grosse pierre ovale ou semi-sphérique, définie par les grecs comme omphalos.

montovolo.gif

J'ai compris, en outre, que la pierre ovale que les grecs appelaient Omphalos, c'est-à-dire nombril, et qu'il posaient comme symbole fondamentale dans leur centre oraculaire comme Delphes, a été pour les Etrusques aussi un important symbole religieux. On comprend ainsi pourquoi sur leurs tombes ils mettaient un oeuf de pierre, comme on en retrouve beaucoup dans les nécropoles de Marzabotto mais aussi dans d'autres sites dans toutes l'Etrurie même si ces oeufs sont éparpillés dans les différents musées et définis comme de simples cippes. Cet oeuf signifiait l'augure de la renaissance et se reliait au culte de la Grande Déesse que nous retrouvons dans toutes les cultures archaïque orientale.

oeufsacred.jpg

La "pierre ovale" pour les anciens centres était aussi le symbole qui indiquait la renaissance et du culte de la Grande Déesse. Le symbole de la croix inscrite dans un cercle était assigné aux centres les plus importants, définis comme "nombrils" de cette civilisatio, et on l'a retrouvé dans certain centre comme par exemple à Delphes qui est connue pour avoir été le "nombril" de la Grèce antique.

Le seul symbole qui changeait pour tout les centres était le symbole de la plante ou de la fleur, qui était typique du lieu ; par exemple Delphes avait le laurier et Delos la palme.

etruria.gif

A Montovolo on retrouve une fleur, le "lys", mais il manquait l'image de la pierre ovale. Une trace de son éventuelle présence passée sur les lieux pourrait être retrouvée dans le nom de Montovolo qui jusqu'au Haut Moyen-Âge se nommait Mont Palese (de la déesse étrusque Pale) et il fut changé par après en Mont Ovuli pui Montovolo sans doute pour indiquer que le mont avait une grosse pierre ovale dont on avait perdu la signification.

les-mythes-grecs-497312-250-400.jpg

Mais à présent cette hypothèse doit être étayée par d'autres faits qui la rendrait plausible en la confirmant. Il y avait une légende à Montovolo, reprise par plusieurs historiens comme A. Palmieri, qui parle d'un serpent qui veut reprendre les apparences d'un humain, et une légende similaire, racontée par R.Graves, dans "Les Mythes Grecs", existait aussi dans l'antique Delphes.

serpentemontovolo.jpg

On peut également faire le rapprochement, en remarquant qu'à Delphes, il y a une Source Sacrée appelée Castalie qui avait 7 fontaines qui versaient l'eau dans une grande vasque où les malades s'immergeaient pour se purifier. Une source à 7 fontaines et une grande vasque existait aussi jusqu'en 1981 à Montovolo et le lieux s'appelle encore aujourd'hui "forêt de Cantalie".

J'ai retrouvé une photo de cette source où on voit sept fontaine qui alimente une grande vasque, utilisée jusqu'en 1981 comme réserve d'eau pour bouger le moulin. Ce qui peut laisser à penser que Montovolo devait être un centre oraculaire étrusque construit sur le modèle de Delphes, quand ce dernier centre fu, au VIe siècle a.C., détruit par une tremblement de terre et resta inutilisable pendant plus de 40 ans.

fontaines.jpg

De plus, cela nous amène aussi à penser que Montovolo pouvait être la Montagne sacrée de la Dodécapole Etrusque septentrionale jamais identifiée jusqu'à présent et peut-être même un "nombril" étrusque étant donnée l'image de la croix inscrite dans le cercle. J'ai cherché dans la proche cité étrusque de Marzabotto des preuves qui confirmeraient cette possibilité.

La première "bizzarerie", qui apparaît aux yeux des visiteurs de la Nécropole de Marzabotto, est de voir que sur les nombreuses tombes il y a une grosse pierre en forme d'oeuf. Je compris alors que le symboles religieux des étrusques pouvait être la pierre ovale comme cela avait été le cas pour toutes les civilisations archaïques orientales. Comme nous aujourd'hui nous avons la Croix, notre symbole religieux pour les chrétiens, alors ils avaient sur chaque tombe leur symbole, l'oeuf, symbole d'espérance de la renaissance.

marzobottonecro.jpg

Mais la preuve que Montovolo pouvait être leur Montagne Sacrée je l'ai trouvée sur une grosse pierre de marbre de forme ovale, datée du Ve siècle a.C. et exposée au Musée Aria de Marzabotto, qui portait l'incision de deux lys et sur la pointe de la pierre, la croix inscrite dans un cercle qui, comme nous l'avons vu, se retrouvent aussi sur la lunette de Montovolo.

pietramarza1.jpg

De cette façon les Etrusques de Marzabotto voulaient probablement indiquer leur Montagne Sacrée qui aujourd'hui s'appelle Montovolo. Cette constatation que l'Oeuf, était aussi pour les étrusques le symbole de la renaissance m'a amené à chercher dans d'autres sites étrusques ces pierres ovales et en effet, je les ai retrouvées un peu éparpillées dans de nombreux sites et musées étrusques comme ceux de Bologne, de Pise, de Settimello (Florence), de Populonia, de Volterra, d'Orvieto, de Tarquinia, de Cerveteri, de Villa Giulia etc... même si elles sont définies comme de simples cippes.

orvieto.gif

Cette recherche sur les centres oraculaires, sur les "nombrils" des différentes cultures et les symboles qui y sont reliés m'ont fait comprendre aussi que le dessi ovale de la place du Capitole à Rome pourrait signifier qu'avec ce dessin Michel-Ange voulait indiquer et restaurer l'ancien Ombilique Romain.

piazzacamp.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×