Qu'est-ce que le Zodiaque ?

Une la grande horloge constituée du Soleil et de la Lune avec leurs mouvements soit utilisée par l'espèce humaine pour diviser son temps (les mois, les saisons, les années...) n'a jamais émerveillé personne. En effet il semble évident que les bonnes capacités à observer le Ciel, et les excellents dons de logiques et de mathématiques qui étaient le patrimoine génétique de l'Homme, finiraient par produire la capacité d'interpréter correctement, par raisonnement et non par instinct, les indications qui découlent de ces astres.

Bref l'homme n'avait pas peur de la nuit ou de l'hiver, parce qu'il connaissait les cycles du temps et qu'il savait qu'un nouveau jour ou un nouveau printemps arriverait tôt ou tard.

Les scientifiques modernes n'ont pas de doute sur le fait que, en plus d'indiuer le temps, les cycles du Soleil et de la Lune en réalité sont aussi capables de déterminer certains faits sur Terre.

Par exemple le fait que la semence d'une plante ou la mise en bouteille du vin donne lieu à diverses questions selon la lunation, pour eux est acceptable non pas parce que la chose soit évidente à l'observation, mais aussi parce qu'ils ont pu trouver les modèles mathématiques qui en démontre la réalité logique.

Cependant aucun modèle mathématiques n'a pu (jusqu'à présent !) démontrer de nombres autres situations qui apparaissent comme réglées, voir même déterminée, par l'influence de ces astres et des autres églamement, et qui sont donc étudiées non pas par la science, mais par l'astrologie.

Si nous continuons à considérer le système solaire comme un mécanisme qui doit être observé de la Terre, qui place donc la race humaine comme la destinataire d'un ensemble de savoir, voilà que nous pouvons essayer de découvrir quelle connaissances peuvent nous être révélées à travers ce dernier.

signes-du-zodiaque.png

En poursuivant la similitude avec l'horloge (ce qui est simple à suivre pour les hommes de notre époque), nous pouvons mettre en évidence que cette dernière est constituée de différentes parties : Le Zodiaque, qui en est le cadran, subdivisé en 12 signes, qui sont les heures ; puis les planète qui sont les aiguilles (bien plus de deux). Ceci est le schéma essentiel de cet Objet Mystérieux. Pour lequel il existe de possibilité de lecture.

Il y a de nombreux siècle, quand le système géocentrique était le seul connu, personne ne mettait en doute que la voûte étoilées avait comme devoir d'indiquer aux hommes la juste voie, et qu'elle consentait dès lors la connaissance du futur. Toute les civilisations cependant n'avait pas une vision fataliste du futur (le Destin remporta quand même un grand succès en Grèce et à Rome). Pour d'autres, dont probablement les Sumériens, l'idée était plutôt "possibilistique" : les étoiles (les aiguilles) m'indiquent que c'est le meilleur moment pour m'occuper de ces questions, de façon à ce que je fasse ce qui est mieux, ce qui est juste, pour ma vie.

Donc plus encore que révéler, l'horoscope devrait suggérer, parfois même avec force, s'imprimant dans notre vie, pour nous faire procéder au développement de la Civilisation.

Les juifs demeurèrent longtemps en Mésopotamie, et ainsi nous retrouvons dans la Bible elle-même certains passages très éclairant. En voici quelques-uns :

"Soient des luminaires dans le firmament du ciel pour séparer le jour de la nuit, et soient-ils comme des signes pour distinguer les saisons, les jours et les année..." (Génèse 1,14)

"Et quand tu lèveras les yeux au ciel et que tu verra là-haut le soleil, la lue, les étoiles et tous les astres du firmament, ne te laisse pas séduire au point de te prostrer devant ces créatures, pour les adorer ; car le Seigneur, ton Dieu, a donné ces choses à tous les peuples ..." (Deuteronome 4,19)

"Noues tu les liens des Pléïades, ou délies-tu les lien d'Orion ? Fais-tu sortir la Courone à son moment, et guides-tu l'Ourse et ses fils ? Est-ce toi peut-être qui a enseigné les lois au ciel, et détermines-tu leur influence sur la terre ?..." (Job 38, 31-38, 33).

De ces passages on comprend que pour les juifs, il ne s'agissait pas de croire dans le pouvoir des astres (ce ne sont pas des dieux), mais plutôt dans le fait que leurs mouvements étaient des signaux que le Dieu Créateur avait placé dans le ciel, pour qu'ils soient utilisés par les hommes (et donc "lus" d'une position géocentrique).

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site