Un doigt humain fossilisé

Le Creation Evidence Museum acquérit, au milieu des années 80, un doigt humain fossilisé. Il fut retrouvé par un propriétaire foncier durant les travaux pour la construction d'une route de gravier extrait de la formation calcaire de Walnut Cretaceus Formation de Commanche Peak.

De récents progrès dans les techniques d'analyse ont fourni certaine bouleversantes images de l'intérieur de ce fossile. Ces images et d'autre études montrent qu'il s'agit véritablement d'un doigts humain de quelqu'un qui fut rapidement enterrés durant un évènnement catastrophique, il y a longtemps.

Le doigt fossile

Photo du doigt fossilisé

La photo ci-dessus est une image surprenant qui fait instantanément naître une battaille dans notre esprit. Une part de nous dit "ceci est un doigt !", tandis qu'une autre dit "ceci est un faux !".

La raison de cette contradiction n'est pas difficile à comprendre. Cela ressemble effectivement à un doigts, mais nous somme conditionnés par les "médias" populaires, et "éduqués" à croirent que les tissus mous ne peuvent pas se fossilisés et que l'homme ne serait pas apparus sur terre quand la roche crétacée, d'où vient le doigt présumé, se forma.

Commençons par répondre au premier dilemme. Le tissu mou du doigt est fossilisé et préservé avec des détails exceptionnel quand l'organisme même est rapidement enterrés tout de suite ou juste avant la mort. Cette évidence peut être observée dans les fossiles bien préservés de vers qui ont été retrouvés dans différents pays, et dont la photo ci-dessous en prouve bien l'existence.

Avec des conditions d'ensevelissement rapide, les célules individuelle d'un organisme peuvent se minéraliser et s'endurcir individuellement, préservant de microscopiques détails de la plante ou de l'animal d'origine.

Empreinte du fossile

Comment voir à l'intérieur d'un fossile ?

Il y a deux méthodes.

La première, appelée sectionnement, consiste à utiliser un scie fine en diamant pour couper à travers le fossile dans la section que nous voulons étudier, puis nettoyer les superficie du couteau ainsi que les différences dans les tissus et dans les couleurs qui comme montrer au dessus dans la première photo.

Lorsqu'elle est bien faite, cette méthode montre des détails intérieurs même très fins. Malheureusement, ce système "casse" le fossile et provoque des problèmes pour d'autres types de test.

Le deuxième système, bien moins destructeur, est d'utiliser certaines formes de radiations, comme les rayons X, pour pénétrer la roche et enregistrer sur pellicules les variations de densité interne. De simples techniques de rayons-X ne peuvent pas montrer distinctement les différences entre les os et la pierre, qui ont tendance à avoir des densité similaires. Le scanner C.T. est une amélioration qui permet de dépasser ces limitations de focalisation sur une fine portion de l'échantillons.

C'est la méthode adoptée pour obtenir les photos interne du fossiles présentes dans cet articles.

La main est un magnifique ensemble de leviers (os), de câbles (tedons) et de pivot et de poulies (jointures). Elle permet à un lanceur de faire un lancé de balle courbe à un endroit précis ou à un violoniste de jouer un concert de Paganini. Certain de ces "engins" sont présent dans le scanner fait du doigt fossilisé et montré ici.

La vue de côté monstre des zones noires qui sont interprétée comme les parties intérieures des os et de la moëlle osseuse. Ces zones ont moins de densité par rapport à la pierre environnante, et sont beaucoup plus facilement traversées par les rayons-X, causant ainsi un obscurcissement de l'image. Dans l'image on peut voir aussi les zones un peu moins sombres dues au sectionnement.

Radiographie par scanner du doigt

La vue du dessus montre clairement la zone de l'ongle et de la cuticule, incluant un arc très fin où l'ongle se trouve sous la peau de la cuticule.

Radiographie par scanner du doigt

Et la deuxième partie de notre bataille mentale alors ? Ce fossile est absolument humain dans son apparence, aussi dedans que dehors. mais il a été retrouvé dans une roche du crétacé, datée d'il y a environ une centaines de millions d'années. Ce qui laisse à penser à trois solutions possibles :

  1. Certains dinosaures avaient des doigts presque humains.
  2. Un mollusque préhistorique avaient des caractéristiques internes et externes identiques à un doigt humains.
  3. Ou alors les êtres humains, comme le montre d'autres preuves, étaient déjà présent durant l'époque du Crétacé.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site