Pacal le voyageur de Palenque

Un voyage dans l'espace entre les espaces. Un peuple galactique.

"980 soleils de la cinquième était un grand nuage noir sur les terres d'occident". Traduction Maya datée du 15-04-2010 selon laquelle il y aurait une grande éruption en occident à 980 jours du 21-12-2012.

K'inich Janaab' Pakal (23 mars 603 - 28 aout 683 p.C.), dit Pacal le Grand (votan), fut un souverain qui monta sur le trône de palenque en 615 p.C. alors qu'il était très jeune, marquant l'arrivée d'une époque de prospérité et de développement sous tous points de vue : artistique, culturel, sociologique et scientifique.

Dans le temple des inscriptions au-dessus de sa tombe sont contenus certains éléments qui ont été utilisé pour composé la "prophétie" de 2012. Il ne s'agit pas d'une prophétie comme les prophéties bibliques ou de Nostradamus, mais d'un incroyable grand calendrier de Long Calcul qui calcul le temps, non pas en mois et années, mais à travers la définition de grandes ères d'environ 5125 ans. L'ère actuelle se terminerait justement à la fin de 2012.

La tombe fut découverte en 1952 par l'archologue mexicain Albert Ruz Lhuillier. Une découverte merveilleuse et que beaucoup associe, par la magnificence du tombeau à celle d'Howard Carter en 1922 en Egypte (Toutankhamon).

Actuellement le squelette et le sublime masque de jade qui recouvrait le visage du roi dans son sarcophage se trouve au musée d'anthropologie de la Ville de Mexico.

La plaque tombal attira tout de suite l'attention de la naissante "archéologie mystérieuse".

Des écrivains comme Eric Von Daniken avant et l'italien Peter Kolosimo après arrivèrent à émettre l'hypothèse que sur cette pierre tombal le souverain était représenté à l'intérieur d'une sorte d'ancien astronef. La position des mains presque en train de "manoeuvrer" d'étranges appareillages, "l'inhalateur dans le nez", et même en bas ce qui semblait être les flammes d'un quelconque "réacteur". Cet interprétation fit grand bruit et le roi Pacal devint célèbre, non pas pour son indiscutable rôle historique de souverain pacifique moderne, mais comme l'"Astronaute de Palenque".

Il est désormais reconnu par tous qu'il s'agissait seulement d'une erreur d'interprétation et la cause est ancrée dans notre forma mentis qui nous induit à déchiffrer tous ce qui nous est inconnu à travers des figures qui nous sont familières. Il existe en psychologie un phénomène, la catégoeisation, qui nous permet, en rêve ou durant notre vie quotidienne, de voir et de se souvenir des évènnement de façon personnelle, basé sur des expériences passée, mais souvent loin de la réalité.

La catégorisation est un point essentiel de la psychologie cognitive, de la linguistique et de la philosophie, mais elle est aussi cruciale dans l'apprentissage. La catégorisation des concepts permet à l'élève de classifier (ou de reconnaître la classification) des objets et des concepts qui appartiennent à un groupe.

L'esprit, stimulé par une perception toute neuve, à recours à des figures familières qui lui permettent d'apprendre et donc de mémoriser la nouvele ecpérience vécue.

En ufologie certains disent que le récit des contacts de 3ème et 4ème type soit en grande partie dénaturé et pollué par la catégorisation et qu'il n'est pas rare qu'on parle de rencontre en faisant référence à des "vierges", des "anges", des "médecins", des "prêtres", des "enfants", des "animaux, des "défunts" etc.

Le phénomène au contraire qui nous pousse à décrire la forme de nuages ou des formations naturelles et rocheuse, ainsi que d'étranges objets dans l'art ou la photographie, avec des images familières mais qui ne répondent pas toujours à la réalité des choses, prend le nom de "pareidolie". La pareidolie (du grec "para" faux et "eidolon" simulacre, fantôme) est l'illusion subconsciente qui tend à ramener à des formes ou des objets connus des profils (naturels ou artificiels) de forme totalement aléatoire. Elle est souvent utilisée par les critiques, sceptiques et détracteurs pour nier par exemple la présence d'OVNI dans l'art de la préhistoire et de la Rennaissance, mais aussi pour contester l'hypothèse du "visage sur Mars". En réalité ce n'est pas une preuve suffisante et les mystères cités perdurent..."

    

En réalité la représentation sur la pierre tombale de Pacal résulte d'une composition de hieroglyphes Maya identifiables et bien catalogués.

Le glyphes n°3 symbolise aussi la Galaxie, les points cardinaux et le lien avec la Croix symbole du mouvement du soleil dans le ciel durant sont cycle annuel de mort et de renaissance, connue aussi comme croix astrologique n'est pas à exclure.

Ce qui est représenté ne serait donc pas un voyage stellaire.

Le mystère est donc démonter et résolu ? Au contraire !

Les Mayas "Galactiques" connaissaient parfaitement notre univers, ils étaient capable de prévoir avec précision les éclipses de soleil, ils possédaient un système mathématique avancé basé sur le système binaire. Ils savaient exactement la date de naissance de la planète énus, ils savaient que la Terre était sphérique, et ils connaissaient même notre Galaxie et les mouvements des étoiles et des planète dans le cours du cycle connu comme année Galactique. Ils avaient bien distingués la connaissance du monde matériel et du monde des énergies. Ce n'est que ces dernières années que a mécanique quantique est en train de démontrer que l'univers est composé d'énergie et non de matière (qui en réalité n'existe pas !), avec d'infini niveau de réalité, de fréquence et de conscience.

Les Mayas Galactiques (ceux de l'époque de pacal Votan) seraient donc arrivés sur la Terre dans cette dimension à partir d'autres états de conscience, jusqu'à leur soudaine disparition (!) ils ont visiblement marqué leur passage dans cette dimension. A lumière de tout cela et selon les interprétations de José Arguelles, il faut retenir que Pacal n'était donc pas un astronaute comme le sont les nôtres aujourd'hui. Il a cependant voulu laisser par écrit (et on est encore en train d'étudier les inscriptions) qu'il existe différents niveaux de réalité, véritable mondes et univers parallèles, sur différents niveaux de fréquence et parmi lesquels il est possible de voyager, une fois qu'on abandonne son corps matériel qui appartient "uniquement" à l'état bien déterminé de ce monde. Comme on le remarque donc leur vision de l'au-delà était très scientifique et renvoi à l'éevident concept de l'immortalité de l'âme que seul un esprit stupide peut aujourd'hui nier, avec l'aval des scientifiques illustres qui ne sont bons qu'avec les nombres...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site