La machine à voyager dans le temps du Père Pellegrino

Un exorciste

A Venise, dans le couvent bénédictin de l'Île de San Giorgio Maggiore, a vécut jusqu'à sa mort - en 1994 - Père Pelligrino Alfredo Maria Ernetti, aimé et très populaire auprès des citoyens tant religieux qui laïcs.

Ce moine polyvalent (professeur de théologie, exorciste, scientifique et musicien) enseignait la musique polyphonique et pre-polyphonique au Conservatoire Bénédictin Marcello de la ville, et ce fut justement son activité de musicologue qui l'amena - par des voies de travers - à faire une découverte qui lui permis d'inventer et de construire une véritable Machine à remonter le temps, à laquelle il donna le nom de "Chronoviseur".

Comme on s'en doute de par le nom, l'appareil ne permettait pas de se déplacer "physiquement" dans le temps, mais il permettait de voir et d'écouter - un peu comme devant une télévision - des événements survenus dans la pasé. Il semblait même possible - semble-t-il - de se régler sur une date et une heure précise...

Le Chronoviseur fit beaucoup de bruit, surtout parce que le Vatican en interdit l'utilisatio, après en avoir vérifié le fonctionnement et les résultats stupéfiants. Mais procédons par ordre...

Un musicologue

Père Pellegrino était un chercheur et un scientifique de musique pre-polyphonique, c'est-à-dire de cette musique "crée" avant l'écriture connue et utilisée aujourd'hui encore dans les partitions musicales. Voulant étudier ces musiques oubliées qui le fascinaient - le reconstruction étant indispensable - il se consacra durant des années à concevoir un système qui le lui permette. Le moine, connu et apprécié dans domaine scientifique, après avoir conduit les premières recherches avec Père Agostini Gemelli de l'Université Catholique de Milan, conduit de nombreuses expériences avec des scientifiques célèbres comme Enrico Fermi par exemple et Werner von Braun, pour trouver un moyen de se "régler sur la longueur d'onde" de la traînée énergétique sonore laissée par la musique du passé, de façon à pouvoir la réécouter. Et ce furent justment ces expériences qui l'ont amené à son invention du Chronoviseur.

Evidemment, à une certain moment, Père Pellegrino du se rendre compte que tout les événements laissaient une traînée énergétique ... mais cette traînée était double : sonore et visuelle. Et ces ondes aussi restaient quelque part dans l'espace : il suffisait de construire un appareil capable de se régler sur ces dernières.

Un inventeur

D'autre année de travail de recherche expérimentale suivirent avec le but de prouver l'exactitude de ses théories ; avec la collaboration de certains scientifiques fascinés par la tâche, parmi lesquels un prix Nobel japonais, l'objectif fut atteint, et il y eu un véritable tam-tam de "scoop" qui firent rapidement le tour du monde.

Quand il comprit avoir inventer un appareil capable de faire réentendre (et revoir !) des évènements du passé, il fut tellement bouleversé par sa propre invention, qu'il en informa le Pape, qui à l'époque des faits était Pie XII. C'était les année 50 et de nombreuses enquêtes, expériences, études et recherches suivirent, et la nouvelle de l'invention d'un machine à remonter le temps appelée Chronoviseur par son inventeur, fut supportée par les nombreuses interview faites par le bénédiction pour la presse ainsi qu'aux élèves de prepolyphonie du Conservatoire et par une série de publications.

Scientifique, politiciens et hauts prélats commencèrent à se rendre au monastère vénitien pour rendre visite au Père ernetti et revoir avec lui les épisodes de l'histoire de l'époque de Napoléon, de Mussolini, et d'autres grands personnages du passé. Lors d'une séance ont transcrivit entièrement une tragédie romaine intitulée "Thiestes", écrite part Ennio Quint (dont on ne connaissait que certain passage), après avoir assister à sa représentation survenue à Rome en 169 a.C., durant les "Jeux d'Apollon". Il faut possible d'écouter certain discours de Cicéron et d'autre orateur ... mais ce qui fut sûrement le plus bouleversant c'est de voir Jésus et d'assister à sa passion, sa mort et sa résurrection.

Au fil du temps, le Chronoviseur fut impliquer dans une série de polémique entre "favorable" et "contre" (bien que ce dernier ai toujours été maintenu sous la plus grande réserve, et qu'il n'ait jamais été montré au public, mais seulement à quelques érudit), et le Vatican qui évidemment ne pouvait plus accepter tout le vacarme provoqué par la presse, intervint en mettant son véto pour d'ultérieures déclarations plubliques du Père Ernetti, qui à partir de se moment la s'enferma dans le silence le plus absolu. Malgré cel, après une série de consultation, l'ordre de démonter, cacher et retirer le Chronoviseur parvint de l'Église de Rome.

L'interview

Le journal la Domenica del Corriere du 2 mai 1972 publia une interview de Père Pellegrino menée par le journaliste Vincenzo Maddaloni, dans laquelle le religieux expliquait que son invention était basée sur la loi physique bien connue selon laquelle l'énergie ne se consume pas, ne peut pas se détruire et ne perd jamais sa puissance (mais peut se transformer en une autre énergie); et puisque les ondes sonores et visuelles ne sont rien d'autres que de l'énergie, il avait inventé une technologie capable de la reconstituer. Comme une sorte de téléviseur capable de décoder cette énergie, il suffisait de se régler sur la longueur d'onde appropriée pour revoir ou réécouter (ou les deux en même temps).

Durant cette même interviex, pour justifier ls motivation qui avaient induit le Vatican à démonter la machine, a la mettre hors d'usage et à la caché, il ajoute que le Chronoviseur aurait pu capter aussi la pensée, puisqu'il s'agit d'néergie ; il explica que, pour éviter de terribles conséquences pour l'humanité, il avait été décidé qu'un machine de ce genre - pour le moment - ne devait être utilisée par personne (pour ne pas finir dans de mauvaises mains), et que peut-être elle aurait pu être utilisée dans le futur alors que les autorités compétentes seraient capables d'exercr un stricte contrôle de son utilisation.

Ces concept furent répétés en 1987 par le Père Pellegrino Ernetti dans son essai "Bible, théologie, magie et science".

L'ami Père François Brune

Ne pouvant plus faire de déclarations publiques ou faire des conférences sur son invention, le religieux commença à se confier à son ami très cher, en privé. Cela lui était permis.

L'ami en question était le Père François Brune, un theologien français qui reccueilli pendant 30 ans ses confidences, et qui a publié en France en 2002 un livre au titre inquiétant : "Le nouveau mystère du Vatican".

Le livre est bouleversant et inviter à méditer sur de nombreuses choses. Parmi les confidences faite à l'auteur, on parle d'une mystérieuse convocation au Vatican (avec les deux scientifique encore en vie qui ont collaboré à l'invention), à la présence d'une haute commission internationale présidée par de célèbres scientifiques et d'importante personnalités religieuse, durant laquelle tout trois durent soumis à un é-interrogatoire très long. Cet événement eut lieu envrion deux ans avant la mort du moine.

A la lecture de ce livre, apparaissent en plein jour, des secrets et des détails jamais révélés auparavant. Par exemple, l'auteur pense que la machine est cachée au Vatican, et il explique de les projets, et les dessins qui y sont associés, ont été déposés auprès de deux notaires ; l'un en Suisse et l'autre au Japon (qui sait si cela n'est pas reliable au prix Nobel Japonais qui collabora avec le Père Pellegrino ?).

Père Brune pense qu'à un moment donné la machine sera remontée, ou que quelqu'un d'autre en construira une avec les mêmes caractéristiques, et donc j'avoue que la je me pose certaines questions :

  1. Vu que de toute façon à un moment ou à un autre - inévitablement - quelqu'un inventera une Machine à Remonter dans le temps, pourquoi ne pouvons nous pas utiliser celle qui est déjà existante, avec les précautions nécéssaires. A moin que, naturellement, cela ait déjà été fait...
  2. Si le Chronoviseur est capable de voir uniquement le passé, pourquoi craint-on qu'il n'intervienne sur le futur ?
  3. Peut-être... qu'il pourrait révéler certaines vérités inconfortables ?
  4. Qu'est-ce qui fut décider après la convocation des trois scientifique au Vatican ?
  5. Pourquoi n'a-t-on pas pris en considération la possibilité d'utiliser l'appareillage pour affirmer la foi et convertir la race humaine, donnant au monde entier ces cofirmations - ou ces démentis - qui faisaient la lumière une fois pour toutes sur les dogme religieux, de façon à avoir, finalement, une religion unique ! Personne pas même le plus fondamentaliste, pourrait nier l'évidence des preuves "vues et entendues" de ses propres yeux et de ses propres oreilles. Si le Chronoviseur était utilisé exclusivement au Vatican, et que de là serait convoqué tous les hauts prélats des différentes religions du monde, ce serait possible.
  6. Comment se fait)il que le Père Brune n'a pas essuyé le véto du Vatican sur la publication de son livre ?

La Foi

On demande aux hommes d'avoir la foi, sans se poser trop de questions. mais c'est très difficiles.

Parfois, c'est justement le manque d'explications logiques, ou l'ensevelissement de certaine preuves, comme dans ce cas, qui induisent à suspecter que l'on préfère laisser à l'humanité ses doutes et ses incertitudes. Ce serait bien de pouvoir connaître la Vérité, cela devrait être le droit de chacun. La conscience de ce que nous sommes, qui proient indubitablement du passé, amènerait de tels changements dans la vie de chacun, que le futur de la Terre serait dominer par un sentiment de fraternité universelle jamais éprouvée auparavant. Je crois que Dieu avait fourni au Père Pellegrino l'intelligence nécessaire pour construire un instrument qui aurait permis à l'hommen aussi sceptique et matérieliste soit-il, de toucher de la main la Vérité.

Utilisée de façon appropriée, cela aurait été un instrument de foi et de bonté.

(Cet article à été écrit sur base du texte "A la Recherche des Livres de Thot" de Daniela Bortoluzzi)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×