L'étrange ouvrage de London : un marteau du Crétacé ?

L'ouvrage de London fut retrouvé près de London, Texas, dans le conté de Kimball.

Le site fait partie d'une grande zone géographique appelée Edwards Plateau.

L'ouvrage est principalement constitué dans une roche datant du crétacé. En juin 1934, Max Hahn découvrit une roche, placée librement sur un éperon rocheux à côté d'une cascade juste en dehors de la ville de London, au Texas. Remarquant que de cette roche il sortait un morceau de bois, lui et sa famille la cassèrent en l'ouvrant avec un marteau et un burin, exposant ainsi la tête d'un marteau à la lumière du jour pour la première fois depuis que la roche s'était formée autour d'elle !

Le marteau dans sa couche rocheuse

Le marteau dans sa couche rocheuse

Pour vérifier que le marteau était fait de métal, ils coupèrent une des côtés émoussés avec une lime. Dans l'incision qui en résulta, un fer lumineux et brillant fut exposé..

Le métal brillant était encore là dans l'incision, sans aucune corrosion.

La tête de marteau est longue d'approximativement 6 pouces (15.24 cm) avec un diamètre d'un pouce. Cela semble petit pour un vulgaire instrument de martellement, ce qui suggère que cet outil était utilisé pour des travaux légers ou des métaux souples.

La densité du fer dans le plan central sectionné obliquement est montrée dans la photo en dessous.

Densité du métal

Photo montrant la densité et la pureté du métal 

Elle monstre que le métal à l'intérieur est très pur, sans bulle. Les industries modernes ne parviennent pas à produire de façon cohérente un fusion du fer de cette qualité.

Le centre du manche est de forme ovale et d'environ 1"x1/2".

La photo ci-dessus monstre que la densité est d'environ 10% plus grande vers la superficie. Dans cette représentation, les couleurs sont utilisées pour indiquer la densité d'un partie en particulier. Les zones blanches sont plus denses, et les zones sombres sont moins denses.

Comme affirmer précedemment, une incisio avec une lime a été faite sur un des côtés du marteau en 1934, et a laissé ce côté libre à la corrosion durant les 70 ans qui ont suivit sa découverte. La zone est montrée dans la photo ci-dessous.

Face avec lime

Photo montrant l'érosion sur la fae limée

Le manche de bois semble avoir été cassé, et éroder et lisse à l'endroit ou il sortait de la masse rocheuse. La zone sombre dans le bois est l'endroit où il a été partiellement couvert par le carbone.

La fin du manche visible à travers le sommet du centre de la tête du marteau apparaît comme sciée, comme le montre la photo en-dessous.

Manche cassé

manche scié

Les photos montrent le haut du manché qui aurait été scié

Il reste certains problèmes; auxquels on peut répondre avec des examen plus approfondis.

  1. Le chlore retrouvé dans l'alliage de fer est contenu complètement dans le marteau ou seulement en surface ?
  2. La haute concentration d'oxyde de fer dans la roche est-elle similaire à celle du marteau ?
  3. Y-a-t'il des résidus de carbone dans la cavité ?
  4. Il y a des rapport qui affirme que la lime puisse contenir du FeO. Cet oxyde de fer ne se forme pas immédiatement dans les conditions environnementale présentes. Non connaissons aussi des points de décompositions évidents pour un domaine géomagnétique, avec une vie moyenne de 1400 ans. Si le marteau est vraiment ancien, le fort champs magnétique à-t-il pu avoir pour effet d'aider la formation de FeO ?
  5. Si l'ouvrage est vraiment une structure de la période du Crétacé, où devons nous reporter la théorie de l'évolution humaine, en considérant que, selon la théorie traditionnelle, l'homme ne serait pas apparu durant les 100 millions d'années qui ont suivi ?
  6. Si l'ouvrage est relativement récent, cela signifie que la formation crétacée de Hensell Sand duquel il provenait et dans laquelle il était enfermé est relativement jeune ...

Certains pourraient dire que la roche originelle et le fossile ont été érodés et retravaillés, mais les fossiles retravaillés montrent des signes évidents de polissage. Le fossile dans la masse rocheuse montre, invraisemblablement, des détails fins, indicant qu'il n'a pas été retravaillé, mais qu'il fait partie d'une formation originelle. Donc on se posent de nouveau des question sur la théorie évolutionniste sur l'apparition de l'homme sur terre.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×